Réservation de nom de domaine

Réserver un nom de domaine est un acte qui est devenu de plus en plus courant. Cette action prend au grand maximum 5 minutes chez la plupart des registrar. En revanche, choisir le bon nom de domaine pour sa société ne doit pas être une démarche à prendre à la légère car ce n'est pas si simple. Plusieurs facteurs entrent en jeu : disponibilité du nom de domaine, disponibilité de la marque sur les classe de votre activité (voir la base marque de l'Inpi), etc.

Règle N°1 : un nom de domaine mémorisable

Il est vrai que l'on y pense pas forcément lors de l'enregistrement du nom de domaine, mais celui-ci doit être mémorisable autant que possible, et facile à écrire. Imaginons que vous souhaitez lancer une campagne publicitaire sur différents média (affichage, TV et radio). Pensez-vous qu'un nom de domaine comme entreprise-isolation-professionnelle-a-votre-service.com soit particulièrement adapté à la mémorisation. A contrario, kelisol.fr, spécialisé dans les devis d'isolation sur Internet, s'y prête plutôt bien !

Règle N°2 - protégez-vous !

Possédez votre nom de domaine est une bonne chose, mais il est important est raisonnable de le réserver dans d'autres extensions (au moins les plus courantes). Le minimum recommandé est le CCTLD de votre pays d'activité (.fr pour la france, .co.uk pour l’anglet terre, etc...), ainsi que les CNOBI (.com .net .org .biz .info). Si vous possédez une marque déclarée à l'INPI, il sera plus facile de récupérer un nom de domaine d'un point de vue juridique, surtout s'il est avéré que le propriétaire dudit nom de domaine cherche à nuire à ou à profiter de votre marque. Attention toutefois, si ce nom de domaine a été déposé avant la date de création de marque, vous ne pourrez pas le récupérer par ce biais.

Règle N°2 Bis - le cas des franchises

Si votre société se grandit et que vous optiez pour le développement en réseau de Franchise, il sera important de déterminer en amont les règles liées à la réservation d'un nom de domaine. Quels sont les droits du franchisé par rapport à la marque. Est-il en mesure de réserver un nom de domaine type nom de votre marque + ville ? Est-il en mesure d'éditer lui-même son propre site Internet s'il respecte votre charte ? Au contraire, est-ce à vous franchiseur de centraliser tous ces aspects ? Autant de question qu'il y aura de règles à définir dans le contrat de franchise.

Règle N°3 - Protégez votre activité.

Si le budget vous le permet, n'hésitez pas à réserver quelques noms de domaine lié à votre activité et/ou à votre zone d'activité : entrepriseisolation.fr, thermicien.com, livraison petit dejeuner, objectif scénariste, Sophie Toussaint, http://www.standiste-paris.fr. Cela permettra d'apporter plus de visibilité à votre activité au niveau des moteurs de recherche (création de minisite).

Règle N°4 - Choisissez le bon registrar.

Si vous souhaitez réserver un volume important de noms de domaine, comparer bien les prix est les services car les prix veut varier du simple au triple. De 7€ pour les premiers prix, à plusieurs dizaines d'euros pour les plus chers. Attention, premier prix ne veut pas nécessairement dire mauvaise qualité, au même titre que prix élevé ne veut pas toujours dire service au rendez-vous. Si vous souhaitez gérez-vous même vos nom de domaine, OVH fera parfaitement l'affaire. Si vous souhaitez des conseils en gestion de portefeuille, de l'accompagnement dans la protection de votre marque, etc, rapprochez vous de société comme OVH.

Il faut savoir que vous n'êtes jamais véritablement propriétaire du domaine. Réserver un nom de domaine est en fait un système de location. Si vous ne le renouvelez pas, celui-ci expire et retombe dans le domaine public. Pensez-à donc à le renouveler à chaque échéance, voire mettre en place un système de renouvellement automatique. Imaginez un peu que votre précieux nom de domaine tombe dans les mains d'un webmaster peu scrupuleux souhaitant en faire un site peu recommandable.

Règle N°5 - traductibilité du nom de domaine

Si vous avez vocation à vous développer à l’international, veillez à ce que votre nom de domaine n'ait pas une double signification dans les pays visés.